Brevet d’Initiation à l’Aéronautique

Depuis trois ans, le collège Jeanne d’Arc prépare gratuitement les élèves de 3ème volontaires au Brevet d’Initiation à l’Aéronautique(BIA). Cette année encore, ce sont 16 jeunes garçons et filles qui se lancent dans l’aventure. Les résultats sont bons puisque, chaque année, plus de 75% des candidats sont reçus. Rappelons que la réussite à ce brevet permet d’obtenir des aides financières tant de la part de l’aéroclub angérien que de la fédération française aéronautique pour financer une partie de la formation de pilote.

 

Devant la demande grandissante, le collège Jeanne d’Arc a décidé d’aller plus loin et de proposer une « option aéronautique » sur deux ans (4ème et 3ème) incluant certes la préparation au BIA mais également plus de 10 heures de vol en DR400. Les inscriptions seront ouvertes dès janvier avec un nombre limité de places. Cette option a pour objectif de découvrir l’ensemble des métiers de l’aéronautique.

 

Les cours seront assurés par d’anciens formateurs de l’Armée de l’Air accompagnés et aidés par une partie de l’équipe enseignante. Ainsi, chaque année, ce seront 60 heures de cours théoriques dispensés, plus de 5h de vol en DR400, des visites, des rencontres avec des professionnels de l’aéronautique.

 

Une contribution de 45 euros par mois sur 10 mois sera demandée comme participation aux heures de vol, aux différentes visites, à l’abonnement à info pilote, à l’obtention de licence jeunes ailes…

 

 

 

Premier élève breveté issu du collège Jeanne d’Arc

 

Depuis trois ans, le collège Jeanne d’Arc prépare les élèves de troisième volontaires au BIA. Melvin a fait partie des premiers à présenter cet examen. Il est, à 15 ans, breveté de base.

Il témoigne à un de ses anciens professeurs.

 

-Bonjour Melvin, tout d’abord félicitations pour ton brevet de base. Peux-tu nous expliquer ton parcours aéronautique pour décrocher ce brevet ?

 

-Bonjour et merci. Je suis effectivement titulaire d’une licence de pilote avion depuis peu…Tout a commencé quand j’ai passé le brevet d’initiation à l’aéronautique en 2016. Le fait de l’avoir eu m’a permis de bénéficier d’une heure de vol offerte par l’aéroclub angérien. Après avoir passé une heure aux commandes du DR400, j’ai eu envie de continuer à apprendre à piloter. J’ai pu bénéficier d’un tarif préférentiel et obtenir des bourses de la part de la fédération.

 

-Tu voles donc seul avant même de pouvoir conduire une voiture. N’est ce pas un peu dangereux ?

 

-Oui c’est vrai mais je ne trouve pas cela dangereux ! Aude est une monitrice exceptionnelle. Je la remercie au passage pour son dévouement et sa patience. C’est elle qui évalue si l’on est « mûr » pour effectuer son premier vol en solo. Je m’en souviens très bien. C’était en février dernier. Je venais de faire un tour de piste de 20 minutes avec elle. Au retour au parking, elle m’a simplement dit de repartir seul.

 

-Et à quoi pense-t-on lorsque l’on est seul aux commandes d’un avion pour la première fois ?

 

-On ne profite pas vraiment lors de son premier solo. Je n’ai pensé qu’à appliquer les procédures…mais pour l’anecdote, je me souviens m’être dit juste après le décollage : « t’as plus le choix Melvin, maintenant que tu es en l’air, il va falloir ramener l’avion et le poser correctement… »…J’en souris aujourd’hui.

 

-Ta formation est elle terminée ?

 

-Loin de là ! Je n’en suis qu’au début ! C’est vrai que je peux voler seul mais pour pouvoir traverser la France, il me faudra être titulaire du PPL(private pilot licence). J’ai obtenu la théorie au mois d’août et devrai attendre mes 17 ans pour passer l’examen en vol. J’alterne vols en solo et vols de formation avec Aude pour être prêt en janvier 2020 !

 

-As-tu un conseil à donner à tous les jeunes de ton âge qui auraient envie de piloter ?

-Commencer par passer le BIA le plus tôt possible au collège pour obtenir les aides financières de  la part de l’aéroclub et de la fédé.

 

-Merci de ce témoignage et rendez vous en 2020 !

 

-Merci à vous de vous être intéressé à mon parcours. Je serai ravi de vous revoir en février 2020.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Etablissement Jeanne Darc